jeudi 8 janvier 2015

** Je suis Charlie **


De l'autre côté de l'Atlantique, moi aussi, je pleure cet acte de barbarie fait envers ma patrie, cette représentation de violence pure et simple. J'ai peut-être quitté mon pays mais cela ne m'empêche pas d'être secouée par ce qui s'y passe...

Le plus choquant, c'est que je ne suis même pas choquée par ce genre d'acte qui m'est malheureusement presque devenu "anodin". Je sais que le mot est très mal choisi mais il est là pour atteindre. Je suis révoltée par ce genre de comportement, et encore plus enragée par les propos de certains. Cet article ne vise aucune communauté, et aucune religion; je suis personnellement athée. Et je supporte de moins en moins les personnes qui se cachent et se réfugient derrière une religion pour accomplir de tels actes. Je ne connais pas le Coran, me souviens que très peu de la Bible et n'ai aucune connaissance réelle des nombreuses autres religions de notre planète. Mais ce dont je suis persuadée, c'est qu'aucun de ces livres sacrés n'accepte le meurtre et les actes de terrorisme.

Je parlerai un peu plus ici de la confrontation qui existe entre Musulmans et Chrétiens, particulièrement présente en France. Cette petite guerre qui existe entre les deux religions a bon dos et atteint le même ridicule que les actes terroristes. Ce n'est malheureusement de la faute à personne si la grande majorité des terroristes est issue de pays islamiques et si ce sont donc de cette manière qu'ils sont caricaturés et pointés du doigt. C'est triste, mais c'est -en partie- justifié. En revanche, un acte de revendication terroriste ou de violence envers une religion ou une idée n'est en aucun cas justifié. Notre pays s'est battu pour la liberté d'expression et aujourd'hui, cette dernière vient d'être atteinte à bout portant. Charlie Hebdo est un journal satirique qui n'a jamais uniquement visé les musulmans, mais qui tourne à la dérision un tas de sujet d'actualité. A coups de crayons, Charb et les autres disaient haut et fort ce que tout le monde dit tout bas. Ils utilisaient leur liberté d'expression afin de faire rire. Ils voulaient vivre libre. Ils sont morts libre. Ne bafouons pas leurs morts déjà bien lourdes et inutiles. Depuis cet acte impardonnable, de nombreuses réactions fusent. Bien sûr, il y a de la souffrance, de l'incompréhension, beaucoup de tristesse... mais aussi de la haine et de la colère utilisées à mauvais escient. Pensez-vous que réagir en insultant le peuple musulman, en attaquant leurs mosquées fait parti de la solution ? Il fut un temps -pas si lointain- où, moi aussi, je bouillais d'une haine sans précédent envers le peuple musulman, haine nourrie par l'actualité et les médias. Et puis, j'ai compris. Compris que cette haine que je croyais justifiée n'avait en réalité aucun fondement. Si seulement tout le monde était en mesure de comprendre, en mesure de mettre de côté la religion et les origines des uns et des autres. Si seulement nous marchions tous main dans la main, chaque jour, et non uniquement lorsque ce genre d'événement se produit. Qu'au moins ces innocents ne soient pas morts pour rien.
Et il y a aussi ceux qui osent dire que Charlie Hebdo l'a bien cherché, que c'est bien fait pour eux. Je n'ai pas de mots pour ces gens-là, je suis complètement abasourdie face à ce genre de propos injustifiés, inhumains et irrespectueux.


Où va le monde ? Où va la France ?


Si ces terroristes viennent à être retrouvés, j'espère que la peine sera lourde. Très lourde. Je ne serais pas contre le retour de la peine de mort en ce qui concerne toute personne faisant acte de terrorisme. Mourir, c'est tout ce qu'ils méritent. Et je suis pourtant de ceux qui croient que personne ne mérite de mourir. Et par pitié, qu'on ne nous sorte pas qu'ils sont psychologiquement dérangés et donc excusables... il y a un moment, il faut arrêté de se voiler la face et agir.

Je tiens à faire parvenir toutes mes condoléances aux familles des victimes et à leur entourage, proche et éloigné. Elles vont aussi au peuple français, toute religion et couleur de peau confondues. Et enfin, elles atteignent également la liberté d'expression et tout ceux qui se sont battus pour.


#JeSuisCharlie